meteo





JOANINHA: Joint Typhoon Warning Center: prévisions de haut niveau, mais il y a encore de la place pour faire mieux...


La célèbre agence a 4 jours à l'avance anticipé un passage rapproché à l'est de Rodrigues.


Prévi N1 établie par le Joint Typhoon Warning Center 4 jours avant le passage effectif au plus près de Rodrigues.
Prévi N1 établie par le Joint Typhoon Warning Center 4 jours avant le passage effectif au plus près de Rodrigues.
Prévi N1 établie par le Joint Typhoon Warning Center 4 jours avant le passage effectif au plus près de Rodrigues.

2019 MARS 27 08h30 Mascareignes

Bonjour les Ziles!

Je vous en avais touché un mot hier sur ma page FB je reviens donc ce matin vers vous avec quelques précisions pour étayer mes propos.

Le Joint Typhoon Warning Center basé à Hawaii a brillé par la constance et la justesse des ses prévisions concernant JOANINHA(22S).

Vous me direz le cyclone était loin d'être un réel casse-tête pour les prévisionnistes. Les modèles étaient en relatif accord, le potentiel d'intensification du système était évident depuis le départ et finalement JOANINHA à peu de choses près aura été relativement facile à prévoir malgré son déplacement "escargot".

Le principal écueil était de savoir si le cyclone allait passer à l'ouest ou à l'est de Rodrigues.

Et là je veux saluer la prévision car dès le bulletin N1 elle anticipait un passage rapproché dans l'est de Rodrigues. Et cette prévision n'a pas varié une seule fois.  Le bulletin N1 a été établi 4 jours avant le passage effectif du cyclone au plus près de ROD qui elle même n'est qu'un point dans l'océan.

Bon me direz-vous le JTWC a des statistiques premium pour ses trajectoires prévues. Certes mais cela ne m'empêche pas de le souligner. Parfois ce n'est que dans la normale et là il n'y a rien à dire.
Avec tout ça il faut savoir les que les hauts gradés de la Défense US ne sont pas satisfaits l'objectif pour eux étant de réduire encore de 50% la marge d'erreur à 72 et 120heures...
Sorte d'encouragement en fait mais plus sérieusement plus la prévision est bonne et plus des économies sont faites: trajectoires en mer des navires et sous-marins US mieux établies, les bases militaires sont moins impactées, on sait s'il faut différer voire stopper le travail ou pas.
Et cela représente dans le cas de certains typhons dans le Pacifique Nord Ouest des millions de dollars en jeu. Et l'argent est le nerf de la guerre.

Il faut aussi savoir que si le JTWC venait à faire une prévision hasardeuse qui pourrait mettre en danger les navires, sous marins, bases militaires, ambassades US à travers le monde(bases conjointes avec d'autres pays aussi), le Directeur du JTWC serait immédiatement convoqué au Département de la Défense US et serait au minimum sommé de s'expliquer. Cela s'est déjà passé dans l'Histoire du JTWC(depuis 1959) et le Directeur n'a pas fait long feu.

Maintenant jetons un coup d'oeil sur la prévision d'intensité qui est un exercice plus ardu la plupart du temps, même si les progrés énormes des modèles récemment me laissent admiratif.

Dès le bulletin 1 le JTWC anticipait un cyclone tropical intense passant à l'est de ROD. Dans sa prévi N2 il revoit sa copie un peu à la baisse au niveau intensité. Seules les prévisions établies d'après les bulletins 6 et 7 anticiperont un système un peu dessous du stade de cyclone intense. Sinon tous les autres bulletins et notamment tous à partir du bulletin n8 ne vont pas varier.

Je serais tenté de dire que la prévision d'intensité a été encore meilleure que la prévision de trajectoire si cela est possible. Au niveau de la trajectoire prévue le petit coup de rein du cyclone vers l'est alors qu'il est en approche finale de ROD n'a pas été anticipé et ce même à courte échéance. Cela aurait été le cas j'aurais crié au génie. Mais il faut bien trouver à redire.

La prévision d'intensité a été selon moi plutôt remarquable car à plusieurs moments le système n'avait pas fière allure notamment lorsqu'il commença à être contrarié par sa quasi immobilité(inertie) pendant plus de 24heures. Mais les observations du court terme n'ont pas eu d'impact sur le moyen terme.


Pourquoi de si bons résultats?

Les ordinateurs hyper puissants de la Navy sont d'une aide inestimable. Le JTWC suit tous les systèmes cycloniques du Pacifique Nord Ouest, Nord Océan Indien et Hémisphère Sud(en dehors de l'Atlantique Sud qui a un cyclone tous les 5 ou 10ans) et cela représente plus de 60 systèmes par an. Normalement le JTWC a la responsabilité militaire et navale pour le Pacifique Nord-est aussi. Mais il choisit de compter sur le National Hurricane Center/Miami et réplique leurs bulletins pour cette zone.

Donc plus de 60 systèmes par an comme base de travail cela aide grandement et permet aux ordinateurs des calculs plus poussés et aux prévisionnistes d'acquérir une expérience inestimable sur du court terme. Un jeune TDO(Typhoon Duty Officer) me disait récemment qu'il est arrivé fraichement de l'école. Il n'a pas arrêté aux côtés de ceux plus expérimentés de se faire la main pendant 1 an: soit environ 60 systèmes.
L'année suivante il a été lâché dans le grand bain.

A ma modeste place en traquant tous les systèmes de la zone du JTWC depuis plus de 25ans je pense avoir progressé de cette manière. La répétition, encore et toujours la répétition jusqu'au système qui arrivera et sera le casse-tête de la saison... Et oui il y en a aussi.

Cheers,
Patrick Hoareau.





 

Prévi N19 établie juste après le passage au plus près de Rodrigues.
Prévi N19 établie juste après le passage au plus près de Rodrigues.
Rédigé par PATRICK HOAREAU le Mercredi 27 Mars 2019 à 09:28